Grâce au Centre LGBT de Touraine, 58 associations et partis politiques pour le don du sang pour tous

A l'appel du Centre LGBT de Touraine, 58 associations, collectifs, syndicats et partis politiques demandent « l'ouverture du don du sang pour Tous » à Marisol Touraine. En soutenant la pétition de Steven Kuzan, nous dénonçons les discriminations liées au don du sang que subissent les homosexuels et les bisexuels :

 

https://www.change.org/p/oui-au-don-du-sang-pour-tous-stop-%C3%A0-l-interdiction-pour-les-homosexuels

 

A ce jour, il a été réuni 135 000 signatures et 58 associations, collectifs, syndicats et partis politiques soutiennent l'ouverture de don du sang pour tous : Centre LGBT de Touraine, Acceptess-T, Afev, Alertes, Animafac, ANT, APGL PACA-Est, Arc-en-Ciel Toulouse, Association multiculturelle de Tours, Autre Regard, Centre d'information sur les Droits des femmes et des familles d'Indre et Loire, Centre LGBT de Nantes, Centre LGBT Paris Ile-de-France, Collectif Homodonneur, David et Jonathan, Equinoxe, Elus locaux contre le SIDA, Enfants d'arc-en-ciel, En tous genres, Ex aequo, Fédération LGBT, GAGL, Gom'53, Good as You, HM2F, Homosfere, Idaho, Quazar, La nef des fiertés, Les Bascos, LGP Montpellier, Ligue des Droits de l'Homme, Ligue de l'Enseignement 37, Mobilisnoo, Osez le féminisme 37, Planning familial 37, Polychromes, Radio Campus Tours, Refuge, Tapage, Unef, CFDT, CGT, FSU, SUD Santé-Sociaux d'Indre et Loire, Sud/Solidaires, Solidaires étudiant.e.s. Tours, UNSA, Europe Ecologie Les Verts Région Centre, Gaylib, Front Démocrate, Jeunes Démocrates d'Indre-et-Loire, Jeunes UDI 37, Modem 37, Mouvement des jeunes communistes 37, Mouvement des jeunes socialistes, Parti de Gauche, Parti Socialiste.

 

Retrouvez notre page sur facebook :

Centre LGBT de Touraine

Don du Sang Pour Tous

 

Contact Presse : Mickael ACHARD - 07 82 07 00 08

 

 

 

« Je suis B négatif, un donneur rare, et pourtant on m’interdit de donner mon sang »

 

L'établissement français du sang (EFS) refuse toujours les dons de sang, de plaquettes et de plasma des homosexuels français, alors même qu'une pénurie le frappe. Les hommes ayant eu un rapport au moins une fois dans leur vie avec un autre homme sont en effet considérés comme une population à risque à cause de pratiques sexuelles dont ils n'ont pas le monopole.

 

En effet, l’Institut National de Veille Sanitaire estime que 10 à 18% des homosexuels seraient atteints du VIH. Ce qui exclut de fait entre 80 à 88% de donneurs homosexuels sains (ces études sont d’ailleurs contestées car non représentatives). Pourquoi un homosexuel monogame ayant des rapports protégés serait-il plus susceptible d'avoir le VIH qu'un-e hétérosexuel-le à partenaires multiples prenant des risques ?

 

Au nom du "principe de précaution" cette discrimination s'applique, que les homosexuels aient eu ou non, des "conduites à risques". Donner son sang est un acte citoyen qui engage la responsabilité de chacun. Écarter systématiquement les homosexuels revient à considérer qu'ils seraient moins citoyens et moins responsables que les hétérosexuels. Nous demandons à ce que la condition de "groupe à risque" soit remplacée par la condition de "conduites à risques".

 

UNE PROMESSE NON TENUE

 

François Hollande, alors candidat à l'élection présidentielle en 2012, avait répondu à la question « Ouvrirez-vous le don du sang aux homosexuels ? » posée par SOS homophobie : « Oui, je mettrai fin à l'exclusion du don de sang, parce que chaque prélèvement est contrôlé d'abord, et parce qu'il est dévastateur à tous les niveaux d'accréditer une forme de présomption de séropositivité des hommes homosexuels. Il n'y a pas de population à risque, mais des pratiques à risques. »

 

http://www.sos-homophobie.org/presidentielle/presidentielle-2012-reponses-de-francois-hollande-au-questionnaire-de-sos-homophobie

 

La Ministre de la Santé, Marisol Touraine, a par ailleurs rajouté en 2012 : « Nous sommes en train de travailler sur cette question et je pense que, dans les mois qui viennent, nous serons en mesure de faire évoluer cette situation ».

 

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/les-homosexuels-bientot-autorises-a-donner-leur-sang_1126686.html#WY0cT5s714xbagTK.99

 

Le fait de considérer les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes comme une population à risque est une discrimination car il alimente le mythe d'une communauté dont les pratiques sexuelles seraient forcément dangereuses. Il nourrit, dans l'inconscient collectif, l'idée que l'homosexualité est nécessairement porteuse de maladie. Par ailleurs, le rapport sur la fillière du sang rédigé par le député Véran pointe du doigt la contreproductivité de l'interdiction. Nombreux sont les homosexuels cachant leur orientataion sexuelle afin de pouvoir donner leur sang. Le paradoxe est d'autant plus inconpréhensible puisque depuis 2007, les homosexuels peuvent faire don de leurs organes.

 

http://yagg.com/2014/12/29/quand-francois-hollande-salue-le-don-dorganes-de-virgile-porcher-interdit-de-don-du-sang-parce-que-gay/

 

 

ASSOCIATIONS ET ORGANISATIONS PARTENAIRES

 

Comme le procureur général de la Cour de justice européenne (17 juillet 2014), nous qualifions la règlementation française de discriminatoire concernant le refus du don de sang des homosexuels et bisexuels. Jusqu'à maintenant, le Centre LGBT de Touraine a reçu le soutien de 57 associations et organisations nationales et régionales.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

1/2

ACTUALITÉ

ACTUALITÉ 

Please reload

Catégories 

© 2017 | Tous droits réservés | Centre LGBTI de Touraine

          5bis, Rue du Docteur Denoyelle 37000 TOURS    

                    contact@centrelgbt-touraine.org                                       Retrouvez-nous sur :

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon
  • Noir Icône Instagram