1/2

ACTUALITÉ

ACTUALITÉ 

Don du sang : une discrimination en remplace une autre

Don du sang : une discrimination en remplace une autre

Depuis 1983, les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) sont exclus du don du sang. Suite à l’adoption en première lecture par le parlement d’un amendement à la loi Santé disposant que « nul ne peut être exclu du don du sang en raison de son orientation sexuelle », le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes a présenté aujourd’hui le projet de modification de l’arrêté du 12 janvier 2009 fixant les critères de sélection des donneurs de sang.

L'exclusion définitive des homosexuels et bisexuels du don du sang va donc être remplacée par un ajournement temporaire de 12 mois après la dernière relation sexuelle. En instaurant une nouvelle différence de traitement, basée sur la seule orientation sexuelle du donneur, et ne trouvant pas de justification scientifique, le Ministère instaure une nouvelle discrimination. Le centre LGBT de Touraine dénonce ce critère tout à fait arbitraire, qui, sous prétexte d'ouverture, ne fait qu'entretenir l'homophobie.

Donner son sang est un acte citoyen qui engage la responsabilité de chacun. Instaurer ce critère, revient à considérer que les homosexuels seraient moins citoyens et moins responsables que les hétérosexuels.

C'est pourquoi, le Centre LGBT de Touraine demande la mise en place de critères d’exclusion fondés non pas sur la notion de « population à risque », mais sur celle de « comportement à risque ».

De plus, comme le souligne le rapport Véran (« La filière du sang en France ») publié en juillet 2013, interdire aux homosexuels de donner leur sang est contreproductif car cela les amène à cacher leur orientation sexuelle lors de leur passage à l’Etablissement Français du Sang. Ce projet de modification de l'arrêté met en danger le circuit du sang car les homosexuels seront amenés, encore une fois, à cacher la réalité de leurs rapports sexuels, parfois à risques, pour pouvoir donner leur sang.

C’est pourquoi le Centre LGBT de Touraine demande à ce que les critères du don du sang soient les mêmes pour les hétérosexuels et les homosexuels , c'est-à-dire un ajournement de 4 mois pour tous uniquement en cas de prises de risques.

Communiqué de presse

Pour le Centre LGBT de Touraine

Mickael ACHARD

07 82 07 00 08

Catégories 

© 2017 | Tous droits réservés | Centre LGBTI de Touraine

          5bis, Rue du Docteur Denoyelle 37000 TOURS    

                    contact@centrelgbt-touraine.org                                       Retrouvez-nous sur :

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon
  • Noir Icône Instagram